Journée internationale de l’épilepsie

L’épilepsie, une maladie répandue

Il est estimé que plus de 600 000 personnes sont touchées par l’épilepsie en France.
L’épilepsie est un trouble neurologique fréquent qui se caractérise par des crises de tremblements involontaires répétées. Les crises peuvent varier en intensité et en fréquence, et peuvent affecter la vie quotidienne et les activités de la personne touchée de ce trouble. Dans le monde, environ 50 millions de personnes en sont atteintes, ce qui en fait l’une des affections neurologiques les plus fréquentes.

L’épilepsie peut survenir à tout âge et peut être causée par plusieurs facteurs, tels que des lésions cérébrales, des maladies génétiques, des infections ou des tumeurs cérébrales. Les symptômes peuvent inclure des pertes de conscience, des convulsions, des mouvements incontrôlables, des hallucinations et des altérations de la conscience.

Comment diagnostiquer de l’épilepsie?

Le diagnostic est souvent effectué grâce à un examen neurologique, un électroencéphalogramme (EEG) et d’autres tests médicaux. Le traitement peut inclure des médicaments anticonvulsivants, une stimulation cérébrale profonde et, dans certains cas, une chirurgie cérébrale.

Vivre avec l’épilepsie

Il est important de comprendre que les personnes atteintes d’épilepsie peuvent vivre des vies pleines et productives en suivant un traitement approprié et en gérant correctement leur condition. De nombreuses personnes malades sont en mesure de conduire des voitures, de travailler et de mener des vies normales avec un peu d’aide médicale.

Il est également important de briser les stéréotypes et les préjugés persistants envers les personnes atteintes d’épilepsie. Cela peut inclure la sensibilisation, la promotion de l’acceptation et la compréhension, et la fourniture d’informations fiables et actualisées sur la condition.

En fin de compte, c’est un trouble complexe qui peut affecter significativement la vie d’une personne, mais avec un traitement approprié et une compréhension adéquate, les personnes atteintes d’épilepsie peuvent mener des vies heureuses et réussies.

Trouver de nouveaux traitements

Si 60 à 70% des patients répondent favorablement aux médicaments, la recherche thérapeutique est encore nécessaire. En effet, la mise à disposition de molécules plus efficaces ou présentant moins d’effets secondaires (fatigabilité, somnolence, tremblement, troubles cognitifs ou de l’humeur, prise ou perte de poids…) permettrait d’améliorer le contrôle de la maladie et la qualité de vie des malades. Par ailleurs, ceux qui répondent peu ou pas aux traitements médicamenteux ont besoin de solutionsalternatives.

Ainsi, de nombreux essais cliniques sont aujourd’hui conduits soit avec des molécules déjà utilisées dans d’autres maladies neurologiques (évérolimus, fenfluramine, nalutozan…), soit avec de nouvelles molécules ciblant les mécanismes d’action des antiépileptiques actuels (selurampanel, CPP115, cenobamate, ganaxolone…). Mais l’important effort de compréhension des mécanismes neurobiologiques de la maladie a aussi permis l’émergence d’une nouvelle génération de traitements expérimentaux visant à interagir avec des cibles thérapeutiques inédites (huperzine A, cannabidiol, tonabersat, 2‑deoxyglucose, pitolisant…).

Un cerveau virtuel pour décrypter l’épilepsie

Des chercheurs de l’Institut de neurosciences des systèmes (INS, Marseille) ont participé au développement d’un modèle in silico de cerveau virtuel, permettant de reconstituer le cerveau d’une personne atteinte d’épilepsie.

Ce modèle de base peut être implémenté par les informations propres au patient, pour mimer les spécificités de ses crises (initiation, propagation). Cet outil, capable de reconstruire en imagerie 3D dynamique les régions du cerveau, leurs connexions et l’activité électrique, génère des crises similaires aux crises réelles du patient. Il pourrait aider à évaluer de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Sources : OMS
ISERM
ISERM – Presse

Ils nous font confiance

Nos avantages

Votre sélection

Vous n'avez pas encore choisi de formation ?

Découvrez nos formations pour les professionnels du secteur médico-social, sanitaire et social en cliquant ici : Nos formations